Accueil Non classé Fortitudo atque honestas

Fortitudo atque honestas

0
0
128

canvas

Nouveaux échanges avec MasterKlaus.  Il m’a donné beaucoup d’indications, quant à ce vers quoi il va falloir que j’évolue.   Sur comment doit se comporter un esclave face à son Maître. Et quel style de vie il doit adopter. Beaucoup d’informations … Pour mon cerveau de bâtard. Mais aussi surtout, j’ai pris conscience qu’il allait falloir encore franchir d’autres étapes.

En vrac, voici quelques indications:

- envoyer un rapport quotidien à Maître Jean, de ce que j’ai fait, pensé,

- anticiper les besoins de mon Maître, ce que je peux faire pour Son confort personnel, autre que le sexe,

- corriger toute chose sur laquelle je suis susceptible de m’être planté et rapidement,

- être présent, sans être importun,

- me préparer tous les jours, comme s’il était susceptible de venir à n’importe quel moment,

-maintenir mon trou propre au cas où je devrais servir sexuellement,

-monter tout en permanence, parce qu’un slave ne cache rien,

-ne jamais croiser les jambes pour toujours montrer que couilles et trou sont dispos,

-ne jamais croiser les bras par devant, car mes tétons doivent être accessibles,

-céder le pas aux autres, tenir la porte, et ça partout,

-vivre au sol, plug au cul, nu, en collier et dormir par terre sur un matelas,

…. Beaucoup d’infos, beaucoup de choses qui vont vers une étape supérieure.

j’ai beaucoup parlé de ces échanges avec mon Maître, qui Lui adhère et tend aussi vers cette philosophie de vie.  Ce qui veut dire, qu’en accord avec Lui, je dois prendre de plus en plus cette voie.

Du coup, hier en arrivant au boulot, j’ai été contrôlé …. Ordre sec, d’aller dans les chiottes direct, baisser mon boxer et prendre photo de ma cage, avec mes couilles, et mon collier autour du cou. Pas de problème pour la cage, elle était bien en place, et j’étais top fier de montrer à mon propriétaire que je respecte Ses règles. Par contre…. Pour une fois, et la seule et unique je crois bien, pas de collier …. D’habitude, je le glisse toujours dans mon sac à dos, et bien ce matin là, je l’ai laissé chez moi, sur le bureau ! Évidemment, autant dire que ça a été peu apprécié par mon Maître, et qu’il a trouvé ça inadmissible. Résultat: de nouveau 10 coups de ceinturon m’attendent.

Toutes ces directives sont radicales pour certaines. Et ça a bien tourné dans mon cerveau de bâtard. ET: ça tourne encore. MasterKlaus m’a rappelé que mon Maître est un ancien militaire, et qu’un esclave est comme un soldat. Un soldat qui dit TOUT à son Supérieur.  Il va donc falloir que je sois à la hauteur.

Cogitations, bouillonnements intérieurs. Et je me suis souvenu de mon ancien Maître. Enfin mon ancienne expérience réelle d’esclavage, la 1ère avec Maître Sébastien.  Il y a plusieurs années et c’était mon 1er contrat. Et là, j’ai commencé à apprendre ce qu’était réellement une appartenance.  C’est cette expérience là qui m’a permis de prendre confiance dans ma nature, de savoir qu’il était possible de vivre sous contrat et contrôle total. Il m’a beaucoup appris. D’ailleurs je crois bien que mon Maître actuel a pris contact avec Lui. ça m’a fait bien drôle en fait.  j’ai beaucoup, beaucoup appris lors de cette appartenance.  Maitre Sébastien était un Maître équilibré. Sévère, mais juste. je me suis souvenu aussi de la taille de Sa bite ! ENORME. Et je me la prenais dans le cul de façon plutôt directe. Tout comme mon Maître, Il me la mettait direct dans la chatte à sec. je passais mon temps, quand j’étais en service, à pomper en fond de gorge et combien de fois j’ai failli m’étouffer ! Aucune décision sans accord, rapports quotidiens, larbinage chez Lui et j’en passe, c’est aussi Lui le premier qui m’a chié dans la gueule, en ma calant le PQ à avaler ensuite, dans la baignoire.

Il lit ce blog….. Et au passage, s’Il lit ces lignes, je Le remercie de m’avoir permis d’évoluer, et de m’avoir gardé à Son service le temps qu’Il a bien voulu. Oui vraiment, c’est cette expérience qui m’a conforté dans le fait que je pouvais servir un Supérieur et Le vénérer.

Après tous ces échanges avec mon Maître, à qui j’ai fait part de mes interrogations : mon âge, la peur d’être « jeté » et de me retrouver sans Master, paumé …. car je sais ce que c’est que de se retrouver sans directives et sans collier après plusieurs mois d’esclavage …. Il faut avoir une certaine dose d’équilibre dans ce genre de relation. Et des deux côtés.  Car je pense qu’on peut facilement être déstabilisé psychologiquement si les choses ne sont pas faites correctement, ou si à la base il n’y a pas un tant soit peu d’intelligence des choses. s’en remettre totalement à un Supérieur, nécessite un dépouillement intellectuel (en dehors de physique), une certaine abnégation, qui ne doit pas conduire à l’effondrement psychologique. Bref: pas « n’importe quoi », « n’importe comment ». La faiblesse psychologique pour moi, est un danger ici. j’entends parfois des gens dire qu’ils se sentent « faibles », et ont besoin de devenir esclave parce qu’ils le sont. Ah bon. moi je pense plutôt que ça me rend justement « fort ». Et meilleur.  et… FIER. Fier d’être ce que je suis pour mon Maître, fier de Le servir, d’être à Lui. Et au final, de vivre qui je suis au fond de moi. En gardant à l’esprit une chose: oui je suis là pour me faire avilir et posséder, utiliser, rabaisser à l’état de sous merde et délaisser mes réflexes d’ »humain »,   mais pas pour me faire détruire psychologiquement.

je suis conforté, et prêt à franchir ces caps. Dans le cadre de ce que m’impose Maître Jean.

j’ai commencé mes rapports quotidiens à mon Maître hier. Et j’ai aussi commencé à utiliser la localisation géographique, afin que mon maître sache tout le temps où je suis. De manière permanente. D’ailleurs, je vais finir je pense par porter une laisse électronique… Comme en portent les chiens pour les localiser, un collier GPS …. je crois que mon master va kiffer savoir en permanence où se trouve son sac à merde.

Depuis hier soir, je dois porter mon slip crade de bâtard H24.

Et puis …. je vais bientôt aller chez MasterKlaus ….. Et là je flippe un peu je dois dire. Pas mal d’appréhensions …Mais c’est aussi ça qui rend ma vie de chienne palpitante à vivre !

 

  • Saturday, U don’t know me ….

    Leaving for freedom. …
  • Surchauffe de la semaine

    Ouf, revu mon Master, enfin …. 3 semaines sans, bien long. Le jour J, surchauffe au …
  • Waiting

    mon Master rentre bientôt ! j’attends avec impatience de pouvoir le servir de nouvea…
Charger d'autres articles liés
  • Saturday, U don’t know me ….

    Leaving for freedom. …
  • Surchauffe de la semaine

    Ouf, revu mon Master, enfin …. 3 semaines sans, bien long. Le jour J, surchauffe au …
  • Waiting

    mon Master rentre bientôt ! j’attends avec impatience de pouvoir le servir de nouvea…
Charger d'autres écrits par crasus69
  • Saturday, U don’t know me ….

    Leaving for freedom. …
  • Surchauffe de la semaine

    Ouf, revu mon Master, enfin …. 3 semaines sans, bien long. Le jour J, surchauffe au …
  • Waiting

    mon Master rentre bientôt ! j’attends avec impatience de pouvoir le servir de nouvea…
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

LA Bite de mon MAITRE

La bite de mon Maître …. Jamais autant fier que quand je la vois raide, devant ma tr…